Oh My God ! / オーマイガ @ Fanzines! Festival

Durant la dernière semaine du Fanzines! Festival qui s’est tenu à Paris du 6 au 23 juin dernier, Quentin Chambry, Alexis Poline, Nanook et Ancco ont présenté une exposition collective initulée Oh My God ! et qui a pris place dans l’enceinte du Garage Mu. A l’occasion de différents voyages au Japon Quentin et Alexis ont rencontré leurs deux confrères japonais Ancco et Nanook. Après plusieurs projets communs, les voici donc réunis en France pour une première exposition tous ensemble. Ils déclinent ici chacun leurs langages respectifs au travers de dessins, peintures, prints et sculptures, dont vous pourrez avoir un aperçu avec les photos ci-dessous. On vous a mis aussi le texte accompagnant l’expo.

Aujourd’hui, si Quentin et Alexis associent volontiers l’expression anglo-saxonne « Oh my god! » à Ancco, c’est par son recours fréquent pour leur manifester son étonnement. Les emprunts lexicaux sont nombreux dans la langue japonaise, on désigne par gairaigo ces mots intégrés pour des concepts qui n’existent pas en japonais ou pour d’autres raisons telles une préférence ou une mode pour des mots étrangers. Mais à la manière toute japonaise de digérer des influences extérieures, Ancco réussit à imprégner sa propre marque de fabrique à cette expression. Il y a bien sûr la transformation phonétique et son intonation mais aussi une gestuelle pleine de pudeur visant à cacher sa bouche par la main, laissant découvrir encore plus manifestement la réaction de ses yeux. Dans le contexte du Japon, une telle référence au divin est quelque peu étrange bien que Nanook soit un des rares japonais à être allé à l’école catholique par obligation familiale, écoutant du métal dans sa chambre de pensionnat.

Ensemble, ils présenteront leurs travaux respectifs, conjugaison d’esthétiques plurielles avec comme langage commun le dessin.

L’exposition « Oh my god ! » tentera donc de faire lever les sourcils en l’air !